• /!\ Avant de commencer, veillez à désinfecter tout votre matériel avec de l'alcool à 90°

    Pour environ 50g de déodorant, il vous faut:
     
    ❃ 20g d'huile de coco
    ❃ 16g de bicarbonate
    ❃ 10g de fécule de maïs
    ❃4g de cire d'abeille
    ❃ Optionnel : 8 gouttes d'HE ( 2 gouttes de chaque HE énoncées plus haut ).
     
     
     
     
     
     
     
     
    > Faire fondre l'huile de coco avec la cire d'abeille dans un bol. Si vous ne souhaitez pas trop chauffer votre huile de coco vous pouvez faire fondre la cire d'abeille seule et ajouter l'huile de coco en fin de chauffe.
     
    > Mettre le bol dans un récipient contenant de l'eau froide afin d’accélérer le processus de refroidissement. Une fois que le mélange s'est complétement figé , mélanger.
     
    > Tamiser le bicarbonate avec la fécule de maïs pour d'éviter les grumeaux puis ajouter au fur et à mesure en mélangeant le tout longuement afin d'homogénéiser la texture au maximum.
     
    > Transférer dans un pot en verre de préférence. La texture obtenue se solidifie très légèrement dans les heures qui suivent.

     Et voilà, votre déodorant crème à l'efficacité redoutable est prêt ! 

    Vous n'avez pas besoin de rajouter de conservateur ni de le conserver au frais. Mais d'une manière générale, il est mieux de conserver vos préparations à l'abri de la chaleur et de la lumière ( dans un placard ). Je préfère faire de petites quantités pour avoir toujours un produit tout frais !


     
     
     
    R E S U L T A T S
      •  •  •    •  •  •  •  •  •    •  •    •  • 

     
     
    > Efficacité : Ce dédorant est une petite merveille ! Il est d'une efficacité totale, AUCUNE odeur même par temps chaud ou après une séance de sport ! Comme quoi la simplicité est ce qu'il y a de mieux. 
    Par contre je tiens à préciser que ce n'est pas un anti transpirant, il ne vous empêchera donc pas de transpirer mais il empêchera les mauvaises odeurs dues aux bactéries de se former. 
     
    La transpiration est un processus naturel qui sert à réguler la température, éliminer les toxines, et permettre la respiration des cellules. Il n'est donc pas bon de boucher les pores et d'empêcher la transpiration de s'échapper.
     
    > Texture : J'adore la texture ! Elle est crémeuse, ni trop épaisse ni trop fluide, elle s'étale facilement et est pénétrante. Elle est stable peu importe la température, ne vous inquiétez pas, votre déodorant ne fondra pas en été ! Il faut s'habituer à utiliser un déodorant crème mais une fois le cap passé c'est très agréable à utiliser. 
    De plus, ça ne laisse pas un fini gras sous les aisselles ( ce que je trouve particulièrement désagréable surtout en été ). Il suffit de masser légèrement ses aisselles avec une petite noisette de crème et la texture pénètre instantanément dans la peau en laissant un fini un peu poudré. En plus de nourrir les aisselles grâce à l'huile de coco, ce déodorant laisse les aisselles toutes douces grâce aux poudres.
     
    > Odeur : Sans HE, l'odeur du déodorant est très discrète ça sent la noix de coco mais légère et une fois appliqué sous les aisselles l'odeur est vraiment imperceptible. Ça m'arrange car je n'aime pas sentir 40 odeurs différentes ( déodorant + parfum+ lait pour le corps...) ! Avec les HE et bien ça sent... les HE ^^
    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Ingrédients pour 50 ml de gel après rasage :

    * 50 ml de gel d‘aloe vera Bio
    * 5 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée (tonifiant et rafraichissant)
    * 10 gouttes dhuile essentielle de cèdre (astringent)
    * 5 gouttes dhuile essentielle de citron (antiseptique)
    * 5 gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse (pour la conservation)
    * En option : 1 capsule de vitamine A

    Matériel

    * un récipient
    * Une balance de précision
    * un fouet (à défaut, une fourchette)
    * un pot vide de 50 ml, de préférence en verre

    Préparation

    1. Verser le gel d’aloe vera dans un récipient et ajouter une à une les huiles essentielles, l’extrait de pépin de pamplemousse et la vitamine A en mélangeant bien avec un mini fouet.
    2. Verser le mélanger dans le pot préalablement stérilisé en le faisant bouillir.

    Bien agiter le pot avant chaque emploi. Ce gel pourra se conserver au moins 1 mois. Vous pourrez utiliser quotidiennement ce gel après le rasage en massant bien et en faisant des mouvements circulaires sur les zones concernées.

    Attention toutefois de ne pas utiliser ce gel avant une exposition au soleil à cause de l’huile essentielle de citron car elle est photosensibilisante et pourrait occasionner des brûlures en contact avec le soleil.

    Partager via Gmail

    votre commentaire

  • Inspirée par la recette d'Aroma-Zone, je l'ai un peu modifiée pour obtenir le produit suivant :



    Ingrédients :


    • 60% macérât aqueux de manjishta : Anti-âge, astringent, purifiante, apaisante ;
    • 10% HY de Fleurs d'Oranger : tonifiant, rafraîchissant, régénérant et apaisant ;
    • 10% Extrait concentré actif de Petit Houx : Circulatoire, limitant les rougeurs du visage, drainant et décongestionnant les poches ou les cernes visibles sous les yeux
    • 10% Extrait concentré actif de Vigne Rouge : Tonique, antioxydant, astringent
    • 6% Extrait concentré de concombre : hydratant, éclaircissant, purifiant, astringent, adoucissant ;
    • 1% de gomme carraghénane : élifiant au toucher doux , "silicone-like";
    • 2% HV de son de riz : anti-âge, anti-oxydante, calmante, apaisante, décongestionnante, toucher sec ;
    • 0.4% de fragrance Violette
    • 0.6% de conservateur Cosgard
     

    Préparation :

    Mélanger le macérât, l'hydrolat, et les extraits concentrés aqueux puis rajouter doucement la gomme en fouettant bien pour éviter la formation de grumeaux (avec le batteur électrique Aroma-Zone par exemple).
    Quand un gel homogène se forme, intégrer le reste des ingrédients un à un en mélangeant après chaque ajout.
     

    Verdict :

    Ce n'est pas un produit miracle, certes. Mais au fur et à mesure d'utilisation (régulière ! ), les cernes et poches sont clairement réduites !
    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • Phase huileuse : 
    30% d'Huile Végétale de Germes de blé : Régénérante, protectrice et réparatrice 
    6% de Cire n° 2

    Phase Aqueuse : 
    30% d'Hydrolat de Lavande : cicatrisant et régénérant.
    30% d'Hydrolat de Camomille : anti-inflammatoire et cicatrisant.

    Ajouts :
    0,6% de Cosgard : Conservateur 
    3% de Miel : Cicatrisant 
    2% de Poudre d'Avoine colloïdale : Calme les démangeaisons, accélère la cicatrisation et régénération de la peau.
    0,2% de Lavande Aspic : Cicatrisante exceptionnelle, analgésique, antibactérienne moyenne.
    0,2% de Bois de Rose : Régénérateur cellulaire, antibactérien, cicatrisant...

    Et voilà !
     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Phase huileuse :

    15% de Macérât de Vanille 
    15% de Macérât de Monoï
    6% de cire n°2
     
    Phase aqueuse : 
    56,4% d'Eau Minérale
    5% de Glycérine
     
    Ajouts :
    0,6% de Cosgard
    2% de Fragrance Coco, de Fragrance Vanille et de Fragrance Fève Tonka.

    Mica doré (un tout petit peu..)

    A l'application, on est sur une crème à la texture assez épaisse mais pas trop.
    Une bonne pénétration, on sent qu'elle est présente sans qu'elle soit gênante à l'habillage.
    Elle dépose un très léger scintillement sur la peau ( très très léger ) mais si vous souhaitez plus, vous pouvez mettre une dose plus importante de mica doré, ou autre.
    Vous pouvez bien évidemment la teinter un peu, ou y ajouter des actifs " bronzants" si l'envie vous prend !

    Si vous l'appliquez sur une peau encore humide, elle risque de "blanchir" un peu ( logique quoi !) mais on fait "rentrer" tout ça sans souci, ça ne laisse pas d'affreuses traces blanches comme certaines crèmes dont je ne vous donnerai pas le nom...



    Partager via Gmail

    votre commentaire